Jamais la commémoration du 8 mai 1945 n’avait rassemblé aussi peu de monde. La faute, bien sûr, à l’épidémie du Covid 19 qui a modifié considérablement la tenue de la cérémonie. Pour autant, la municipalité et les anciens combattants, en comité restreint, ont accompli le devoir de mémoire. Un rassemblement sobre mais néanmoins émouvant dû à son caractère particulier.